Un joggeur retrouvé en arrêt cardiaque par des chasseurs

Cela se passe à Ambutrix dans le massif du Bugey. Des chasseurs ont retrouvé un joggeur en arrêt cardiaque ce dimanche.

Heureusement qu’il y a chasse le dimanche

Ce sont des chasseurs qui ont retrouvé ce joggeur en arrêt cardiaque dans le massif du Bugey. Malheureusement, il n’a pas pu être réanimé par les secours prévenus par les chasseurs. Si ce sportif n’a pu être sauvé, combien de promeneurs, randonneurs ou vététistes ont-ils été récupérés par des chasseurs qui sillonnent les campagnes et les forêts? Si la chasse était interdite les week-ends et les mercredis comme le souhaitent nos opposants, beaucoup d’entres eux ne seraient plus là. Les gendarmes le savent bien ; quand il s’agit de retrouver un promeneur égaré, ils font presque systématiquement appel à la société de chasse locale. Ses membres connaissent le terrain par coeur et sont toujours volontaires pour aider. Contrairement à nos opposants, les chasseurs sont insérés dans leur milieu naturel et social.

La cohabitation se passe bien

Chasseurs et autres usagers de la nature cohabitent très bien tant que les khmers verts ne s’en mêlent pas et ne cherchent pas à attiser les conflits et les querelles. C’est leur fond de commerce, ils n’existent que comme cela. Désigner à la vindicte populaire (aux bobos citadins principalement…) des groupes entiers de français : les chasseurs, les agriculteurs, les éleveurs, les mangeurs de viande. Tous ceux qui refusent le monde morne, triste et aseptisé qu’ils veulent nous imposer.

Sur le même sujet :

—> Un cycliste sauvé par les chasseurs.

—> Les chasseurs entretiennent 47 km de chemins forestiers